L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)

Facile comme commentaire!
16/10/2019
1 commentaire (s)

Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir ?
28/6/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Les citoyens peuvent émettre leurs commentaires sur la vision proposée par le conseil municipal de Lac-Mégantic jusqu’au lundi 18 mai, minuit, via le courriel info@ville.lac-megantic.qc.ca.
Vers un centre-ville redessiné
Claudia Collard  ( 14/5/2015 )

Un centre-ville avec beaucoup d’espaces verts, des voies piétonnières et cyclables et des infrastructures touristiques orientées vers le lac, en bordure du parc des Vétérans. Un chemin désigné pour les véhicules hors route aboutissant dans le stationnement d’un hôtel de luxe. En référence au devoir de mémoire, une architecture où le traditionnel et le contemporain auraient leur espace distinct. C’est le portrait futur de la zone encore confinée qui a été brossé le soir du 11 mai lors de l’assemblée publique de consultation tenue par la Ville au gymnase du CSM.

Le programme particulier d’urbanisme (PPU), présenté par Jacques Chénier, urbaniste pour la firme AECOM, est destiné à remplacer celui adopté en septembre 2013. Époque où on ne savait pas encore que la plupart des bâtiments du périmètre sécurisé seraient démolis.

L’exercice, élaboré à la suite de la démarche citoyenne Réinventer la ville, se base sur une approche de développement durable, à savoir «l’équilibre entre environnement, social et économie», a soulevé Stéphane Lavallée, conseiller en gestion et en communication.

Le PPU, qui sera adopté avec ou sans modification le 19 mai, tient compte d’une voie ferrée relocalisée ailleurs qu’au centre-ville. La zone incendiée y prendrait la forme d’un espace vert et de détente, où sera situé le mémorial, dont l’aspect serait déterminé au moyen d’un concours lancé aux artistes.

Étant donné que 60% des commerces et services se trouvant autrefois sur la rue Frontenac sont relocalisés, cette artère principale revêtira un nouvel aspect. Même emprise qu’avant mais seulement deux voies pour les automobiles afin de dégager plus d’espace pour les cyclistes et piétons. L’ensemble des cases de stationnement se retrouverait donc à l’arrière des bâtiments. Concentrée entre les rues Thibodeau et Stearns, la superficie commerciale se déclinerait en bâtiments attachés (pour créer une barrière aux vents dominants) ayant une fonction commerciale au rez-de-chaussée, les niveaux supérieurs étant consacrés aux bureaux et unités de logement. La portion nord de la rue Frontenac abriterait pour sa part des habitations dites «abordables», telles des maisons en rangée.

En vertu du nouveau plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) présenté par l’urbaniste Jean-François Brisson, le secteur «Frontenac», entre Thibodeau et Stearns, revêtira un cachet traditionnel, inspiré de l’architecture de type «boomtown» qui prévalait autrefois. Quant au boulevard des Vétérans, les bâtiments arboreraient une architecture d’«exception» établissant un «lien fort» avec le lac et le parc des Vétérans. La partie située entre Kelly et Stearns abriterait des commerces à vocation touristique dont un hôtel, où aboutirait un parcours pour VHR transitant par la rue Thibodeau. Des sentiers cyclables et piétonniers ceinturant le centre-ville traverseraient également cette zone. Quant au secteur «de la rivière», où se trouve l’hôtel de ville et la gare, l’espace à vocation institutionnelle laisserait place à des projets plus audacieux, d’architecture contemporaine.

Entre autres modifications projetées, la fermeture de la rue Milette à son extrémité liée à Frontenac, une décision motivée pour des «raisons de sécurité.» À plus long terme, on souhaite le prolongement de la rue Thibodeau jusqu’aux promenades Papineau, ainsi que la création d’une voie piétonne entre Stearns et Thibodeau débouchant sur une «Place des artistes» aménagée sur le boulevard des Vétérans, à côté de l’édifice de Bell.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage