Guignolée
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Non-assistance à personne en danger?
23/11/2017
0 commentaire (s)

Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)


Archives      


Claude Roy, nouveau maire de Marston
Claude Roy à la mairie de Marston
Rémi Tremblay  ( 4/1/2017 )

En raison de la démission l’automne dernier du maire Paul-Henri Guillemette, pour raisons de santé, c’est le conseiller Claude Roy qui a été choisi à l’unanimité des membres du conseil pour lui succéder. Sa première présence à la mairie, le 14 décembre, aura été pour présenter et faire adopter les prévisions budgétaires 2017.

Producteur acéricole de 61 ans, Claude Roy a été actif pendant 17 ans à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, dont plusieurs années à la présidence de la section Estrie, avec d’importants dossiers à défendre devant le ministère de l’Agriculture.

Élu en 2013 à titre de conseiller, ses collègues l’ont choisi pour compléter le mandat du maire Guillemette jusqu’en novembre prochain. «En 2013, je n’avais pas de relève pour prendre ma place comme administrateur à la Fédération acéricole du Québec, avec des mandats et des charges que je ne pouvais pas laisser tomber pour la mairie. Depuis trois ans, j’ai pu voir comment ça fonctionnait. Les municipalités, c’est différent même d’une entreprise. Les réglementations sont différentes. Il faut aller en appel d’offres à partir de 25 000$, heureusement il y a des changements qui s’en viennent. »

Le budget de Marston de 692 000$ en 2017 est composé à 50% de dépenses que la municipalité ne peut contrôler. « Ce sont des quote-parts, avec aucun contrôle là-dessus.»

Par exemple, le service intermunicipal de la sécurité incendie, la MRC, et la facture de la Sûreté du Québec qui se chiffre à 150 000$. Claude Roy l’avoue, il a toujours aimé siéger sur les comités de finances. À Marston, par exemple, «j’ai toujours élaboré les budgets depuis que je suis là. J’ai toujours aimé les chiffres!»

Il a agi comme pro-maire en l’absence de M. Guillemette et a assisté à trois assemblées de la MRC. «Ça va prendre un an pour se faire la main là-dessus», dit-il. Mais cette formation là sur le terrain va lui servir dans l’avenir puisqu’il compte bien se représenter à la mairie en novembre, cette fois pour un mandat de quatre ans. Son désir: dynamiser davantage la municipalité et faire des terrains zonés blanc disponibles à la construction.


   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage