Guignolée
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Non-assistance à personne en danger?
23/11/2017
0 commentaire (s)

Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)


Archives      


La grève des paramédics ne devrait avoir aucun impact sur les services à la population, assure le syndicat.
Les paramédics de Tasbi en grève
Rémi Tremblay  ( 17/2/2017 )

Tel qu’ils l’avaient annoncé au début de février, les paramédics desservant les territoires de la région de Lac-Mégantic, de la Beauce, de Bellechasse et des Etchemins sont en grève depuis mercredi matin.

Exaspérés de faire les frais de la réforme, les 194 membres de l’organisation emboîtent le pas à leurs collègues d’autres régions du Québec et enclenchent des démarches légales pour se faire voir et entendre. «Nous n’avions pas le choix. Le ministre (Gaétan) Barrette refuse systématiquement de négocier avec nous pour dénouer l’impasse, il refile la tâche aux entreprises ambulancières. C’est un manque de respect envers les paramédics. On est au point où on doit se battre pour conserver nos acquis», affirme le président de TASBI, Pascal Jacques.

À Lac-Mégantic, le porte-parole Sylvain Côté assure que la grève n’affectera pas les services à la population. «Les moyens mis en place sont plus administratifs. Pour la population, ça ne changera absolument rien.» S’il se fait rassurant, Sylvain Côté ne cache pas que le moral n’est pas au plus fort dans ce milieu de travail. «On voulait parler au Ministre (Barrette) depuis deux ans qu’on négocie pour un nouveau contrat de travail. Le Ministre ne veut plus négocier avec nous et renvoie la balle aux compagnies. Les messages qu’on reçoit de l’employeur, c’est plutôt pour nous aviser qu’il y aurait peut-être la fermeture de points de services, faute d’argent. Nous, on est paramédics 24 heures sur 24, sept jours sur sept. On veut avancer et non reculer !»

Il n’est surtout pas question pour les paramédics en grève d’utiliser le port d’uniforme comme moyen de pression: «On ne fera pas les clowns», affirme le porte-parole.

Les paramédics de Tasbi devront se soumettre au jugement du Tribunal administratif du travail pour ce qui est des services essentiels à respecter. Selon les ententes conclues en séance de conciliation devant le Tribunal, tous les effectifs des paramédics prévus aux horaires de jour, de soir, de nuit et de faction seront couverts à 100%, incluant les ajouts demandés par l’employeur pour des circonstances particulières. Pour la durée de la grève, les services ambulanciers seront réduits pour certains événements ponctuels. Parmi les autres mesures, les paramédics refuseront de transporter, au retour, les escortes médicales et les équipements, à l’exception d’un incubateur, lorsqu’il n’y a pas de patient à bord du véhicule ambulancier.

Lors de situations exceptionnelles et urgentes non prévues, le syndicat s’est toutefois engagé à fournir, à la demande de l’employeur, le personnel nécessaire pour y faire face.

Le lavage extérieur des véhicules ne sera pas effectué, sauf pour des raisons de sécurité. Toutefois, le lavage de l’intérieur du véhicule sera fait comme à l’habitude.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage