L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections provinciales 2012
>  Archives
Lettre ouverte au député Bolduc
17/8/2017
0 commentaire (s)

La voie de contournement et rien d'autre!
17/8/2017
0 commentaire (s)

L'envers de la médaille
14/8/2017
0 commentaire (s)

Victime du barrage
14/8/2017
0 commentaire (s)

Le statu quo n'est pas une option!
3/8/2017
0 commentaire (s)


Archives      


Les élèves de la classe ressource ont de quoi être fiers de leur réalisation! À l’avant, Sabrina Guénette, Laurie Boulé, Frédérik Leblanc, Nathaniel Gobeil et Dorothée Viens. Derrière, Julie Morin, Tom Quigley, Étienne Grenier, Marc-Éric Ouellette, Nadia Lessard, Frédérick Roy et René Simard.
Vers l'inauguration du piano de la diversité
Claudia Collard  ( 16/6/2017 )

Un second piano public fera son apparition au centre-ville de Lac-Mégantic. Vivant et coloré, sa transformation résulte d’une œuvre collective des élèves de la classe ressource de la polyvalente Montignac, sous la supervision de leur enseignant en arts plastiques René Simard. Incursion dans l’histoire du «piano de la diversité», qui sera inauguré le lundi 19 juin, 20h, sur le site de la gare patrimoniale.

Il y a plus de 20 ans que René Simard enseigne dans la classe ressource de Montignac. Plutôt que d’y mener plusieurs petits projets d’art, il opte pour une seule thématique déployée tout au long de l’année scolaire. Une façon de faire qui amène les élèves à se dépasser en exploitant au maximum leurs compétences artistiques.

Exceptionnellement, le projet de la présente année a débuté en mars. C’est Tom Quigley, à qui l’on doit l’importation du concept de piano public à Lac-Mégantic, qui a sollicité la participation des élèves de la classe ressource auprès de René Simard pour la transformation d’un second piano, don de Liliane Sévigny. Un projet auquel l’enseignant a tout de suite adhéré.

La classe ressource est composée de 10 élèves ayant des déficiences à différents niveaux. Comme la plupart joignent ce groupe au terme de leur parcours primaire jusqu’à l’âge de 21 ans, M. Simard a l’avantage de bien les connaître. On perçoit aisément l’affection qu’il leur porte, tout comme ses connaissances à l’endroit de leurs talents respectifs. «Il y a différentes approches à prendre avec chaque élève car chacun est unique», laisse-t-il entendre.

Avant sa transformation artistique proprement dite, le piano a été sablé puis recouvert de deux couches d’apprêt par les élèves de René Simard. Puis chacun y a peint une ou plusieurs composantes de son choix, à partir d’une question centrale: que retrouve-t-on au centre-ville de Lac-Mégantic? La réponse se décline en chat, chien, chevreuil, papillon, adolescente qui magasine, skater, homme d’affaires, monsieur en tuxedo, moto, vélo…. Beaucoup de fleurs aussi, un clin d’œil au camping, sans compter les montagnes qui font partie intégrante du paysage méganticois. L’ensemble respire l’été et la diversité.

Derrière l’œuvre collective, un travail colossal. Forts de projections et d’informations sur les pianos publics implantés dans plusieurs pays, les élèves ont été invités à arrêter leur choix sur un dessin. «Ils devaient reproduire le dessin choisi mais il était interdit de retracer», relate René Simard, mentionnant que certains ont dû faire jusqu’à 10 versions d’un même dessin avant celui réalisé sur le piano. «Je sais jusqu’où ils peuvent s’améliorer. Je les adore mais c’est important de ne pas les prendre en pitié. Ils sont très fiers et ont très hâte à l’inauguration. On parle beaucoup d’intégration, du fait qu’il faut accepter les différences. L’événement du 19 juin va permettre de les faire connaître au grand public, de prendre leur place.»

L’inauguration du 19 juin se déroulera sous l’égide de la Commission des arts, de la culture et du patrimoine (CACP) de Lac-Mégantic. Pour sa présidente, la conseillère municipale Julie Morin, il importe pour la CACP de mettre les talents des jeunes en valeurs. En plus de présenter leur œuvre, les élèves de la classe ressource interpréteront trois chansons sous la direction d’Alexandre Mongeon, enseignant en musique à la polyvalente Montignac, en compagnie de quatre jeunes musiciens fréquentant l’institution d’enseignement.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage