Guignolée
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Non-assistance à personne en danger?
23/11/2017
0 commentaire (s)

Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)


Archives      


Du lac jusqu’au sommet de la montagne, le parcours du combattant!
Rémi Tremblay  ( 7/7/2017 )

Avec le Triathlon Xtrême de dimanche, Lac-Mégantic s’inscrit de plain-pied dans le circuit très pointu des épreuves d’endurance extrême présentées tout autour du globe. Sans précédent en Amérique du Nord, le Triathlon va poser ses repères: qui sera le premier des plus de 230 athlètes, venus de 12 pays, à se jeter à l’eau face au parc Dourdan, à Lac-Mégantic, pour atteindre, après 3,8 km de nage, 180 km de vélo et 42 km de course sur route et en sentiers, le sommet du mont Mégantic? Et en combien de temps?

Le directeur général de l’événement pour Endurance Aventure, Jean-Thomas Boily, admet que tout est à écrire dimanche, les scores et les noms, pour ce premier chapitre d’un événement sportif voué à devenir une classique dans l’univers des sports extrêmes et des Ironman. Tout le weekend, dans les faits, sera concentré sur les gladiateurs des temps modernes, qui tenteront avant tout de dépasser leurs propres limites, avec comme récompense à l’arrivée une médaille!

À l’heure où les athlètes se mettront à l’eau (4h30), ils devraient déjà apercevoir au loin, tout juste de l’autre côté du lac, les premiers rayons du soleil levant refléter sur la carapace de l’Observatoire du mont Mégantic, leur point de destination.

Un parcours brutal, insiste le directeur du Service des Loisirs à la Ville de Lac-Mégantic, Guy Blanchette. Même à la dernière étape de l’épreuve, ces athlètes-là vont se mouiller les pieds, dans un pays qualifié de sauvage! «Juste en vélo, on parle de 2500 mètres de dénivelé. Les meilleurs au monde pourraient boucler le parcours en 10h30 pour arriver au sommet aux environs de 15h30.»

Des résultats approximatifs qui pourraient varier selon les conditions météo du jour et les difficultés tout au long du parcours. Parmi le peloton, une femme de 66 ans et un homme de 76 ans! Et le plus audacieux des Méganticois, le grimpeur Gabriel Filippi. Tous s’entraînent depuis des mois, dans leur pays d’origine, pour cette épineuse conquête du mont Mégantic.

Les règles sont strictes: les concurrents qui atteindront la base de la montagne, à l’ASTROLab, après 21h perdront le privilège de rejoindre le sommet par le tracé principal et devront se contenter d’un sentier alternatif. En haut les attend une médaille, offerte à chaque participant qui aura complété l’épreuve, à l’individuel ou en équipe.

Endurance Aventure dispose ici sur place, depuis lundi, une équipe d’une trentaine de personnes, auquel se joignent 110 bénévoles qui viendront assurer le bon déroulement de cette journée historique.

Spectaculaire !
Des moments à partager pour les lève-tôt: le défilé des athlètes qui quitteront à 4h le Centre sportif Mégantic pour emprunter la Marche du vent et se présenter pour le départ, à 4h30, devant le parc Dourdan. En sirotant leur premier café, les résidants du chemin Baie-des-Sables seront aux premières loges pour voir passer les nageurs, tous munis d’un signal lumineux. L’arrivée des nageurs à la plage devrait se faire au plus tard vers 6h30. Parvenus là, les athlètes sortiront de l’eau pour enfourcher leurs vélos. La traversée des villages de Marston et Piopolis, par la 263, puis la fourche pour la 161 sur le territoire de Woburn, en direction de Lac-Mégantic, offrira un autre beau spectacle tout au long du chemin. Jusqu’à 10h45 environ, des bénévoles de la Commission de la famille de Lac-Mégantic assureront le ravitaillement des cyclistes, rue Salaberry, au point de passage en direction de Lac-Drolet par la 204.

Après une incursion sur la route du Morne et retour par Sainte-Cécile, les cyclistes se redirigeront vers Lac-Mégantic et Marston, pour ensuite bifurquer sur Val-Racine, Notre-Dame-des-Bois et La Patrie, destination Chartierville, là où, juste avant la frontière canado-américaine, les cyclistes de délaisseront de leur monture pour entamer une course à pied à travers le bois et les champs, en direction du mont Mégantic. Pour celles et ceux qui souhaiteraient assister à l’arrivée au sommet du mont Mégantic, une fois le droit d’accès payé au pied de la montagne, ils n’auront qu’à monter à bord d’une navette qui les conduira à l’Observatoire. Un service offert gratuitement entre 14h et 22h, à intervalle de 30 minutes.

Une captation télé
«L’accueil des gens fait toute la différence dans un événement semblable. On invite la population à être active et à créer un véritable happening!», d’ajouter Jean-Thomas Boily. Tout pour offrir de belles images aux différentes caméras, au sol et dans les airs, pour une captation télé qui sera diffusée un peu partout à l’international. «C’est cette visibilité-là qui est intéressante pour la Ville et pour la région. Ça va créer un engouement pour les années à venir», croit, pour sa part, la responsable des communications à la Ville, Karine Dubé.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage