Guignolée
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Non-assistance à personne en danger?
23/11/2017
0 commentaire (s)

Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)


Archives      


La lune était au rendez-vous pour le signal de départ donné au parc des Vétérans. L’objectif, la ligne d’ombre du sommet à l’horizon, entre le ciel et le lac.
Le Triathlon Extrême: une expérience inspirante!
Rémi Tremblay  ( 13/7/2017 )

Le Britannique Chris Sterling et la Québécoise Lyne Bessette ont établi les standards pour les prochaines éditions du Triathlon Xtrême Canada Man/Woman. Le premier en bouclant, dimanche, le parcours combiné de 226 kilomètres de nage, de vélo et de course à pied en 11 heures 8 minutes et 24 secondes, la seconde en 12 heures 37 minutes et 43 secondes. Un weekend parfait, fort en émotions, malgré un temps instable. Le mariage entre Endurance Aventure et la Ville de Lac-Mégantic est parti pour durer!

Le souhait de Jean-Thomas Boily et de son acolyte Daniel Poirier a été exaucé. Ce premier triathlon extrême d’Amérique du Nord scelle une alliance entre les passionnés de défis et d’aventures et une région choisie pour l’authenticité des gens et sa nature sauvage!

Un coin de pays qualifié de «magique» par les uns, une «terre bénie», selon d’autres. «C’est le contact humain avec les gens qui est important dans une aventure pareille. Les athlètes qui débarquent le réalisent très vite», disait Daniel Poirier, en entrevue, la veille du grand jour.

Dimanche, alors que la lune venait enfin de sortir des nuages, la caravane des nageurs partie du Centre sportif Mégantic à 4h pile a atteint la rive du lac Mégantic, dans le parc des Vétérans où les attendaient spectateurs et kayakistes. Au loin se profilait, bleu foncé sur ciel bleu clair, la destination du groupe, le sommet du mont Mégantic.

Les 125 athlètes inscrits en solo et une trentaine d’athlètes inscrits en équipes sont entrés dans l’eau pour le départ donné à 4h32, en présence déjà d’une bonne foule venue les encourager. La traversée de 3,8 km vers la plage de Baie-des-Sables a donné lieu à de belles bagarres entre le favori, Chris Stirling et le Québécois Jérôme Bresson. Le Méganticois Gabriel Filippi a fourni de gros efforts pour compléter la première étape, lui qui n’a jamais caché sa hantise de l’eau, qu’il a récemment apprivoisée avec ses premières participations à des événements d’Ironman. Il a rejoint la rive parmi les derniers, en 2 heures et 21 minutes, en prenant grand soin de serrer la main des kayakistes qui l’ont escorté et encouragé durant le trajet.

Les 180 km en vélo ont creusé l’écart entre les meneurs et le reste du peloton. Sterling a connu une crevaison, mais il n’a fallu que quatre minutes au coureur pour changer la roue et reprendre son rythme.

Tout le long du trajet vers Chartierville, de nombreux résidants des villages figurant sur le parcours ont encouragé les coureurs. En milieu d’après-midi, les meneurs débouchaient par un sentier à l’accueil du parc national du Mont-Mégantic, où les attendait une foule qui n’allait cesser d’augmenter dans les heures suivantes.

Au point d’ailleurs que le parc national du Mont-Mégantic aurait connu un achalandage record historique depuis son ouverture, avec une file d’automobiles stationnées en approche sur presque 7 kilomètres le long du chemin de l’Observatoire. Signe de l’intérêt envers l’événement sportif d’envergure, sept visiteurs sur dix provenaient de la région.

Des nuages menaçants ont laissé échapper une pluie forte entre Chartierville et Notre-Dame-des-Bois, rendant le sentier encore plus difficile pour le marathon. À 15h40, Sterling franchissait la ligne d’arrivée, tracée au pied de l’Observatoire. Jérôme Bresson a terminé deuxième avec un temps de 11:23:58. Suivi par le Torontois Brian Rusche moins de 10 minutes plus tard.

La cycliste olympienne Lyne Bessette a fait un parcours presque parfait. Huitième après la nage, elle a éclipsé toutes ses rivales en vélo, pour franchir la ligne d’arrivée en 12:37:43. «Les membres de mon équipe m’ont entendue sacrer, mais c’est ma personnalité», avouait-elle le lendemain, lors de la cérémonie de remise des médailles au Centre sportif Mégantic.

Le meilleur temps accompli par un participant méganticois est allé à Vincent Blais qui a terminé au 7e rang du classement général avec un temps de 12:05:42. Un autre athlète d’ici, Félix Guèvremont, est arrivé 18e en 13:16:25. Tommy Gagnon-Plante a pris la 62e place en 16:40:23.

Gabriel Filippi a été le 97e à sortir du bois, au sommet de la montagne pour toucher le fil d’arrivée après 19 h 29 m d’un parcours épuisant. Eva Alexy, 65 ans, l’avait précédé de 6 minutes.

Le dernier à s’inscrire à l’intérieur des temps limites a été Milos Kostic, 76 ans, un résidant de la Saskatchewan, en 20:44:31.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage