Guignolée
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Non-assistance à personne en danger?
23/11/2017
0 commentaire (s)

Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)


Archives      


Ronald Martel
Du sang neuf au conseil de ville, réclame le candidat Ronald Martel
Rémi Tremblay  ( 22/9/2017 )

Il faut nécessairement que du sang neuf s’implique dans la campagne électorale qui s’annonce, estime le candidat à la mairie de Lac-Mégantic, Ronald Martel. «Nous n’avons pas besoin d’un retour en arrière que représentent certaines candidatures de membres d’anciens conseils municipaux», lance-t-il dans sa deuxième communication depuis l’annonce de sa candidature, le 5 septembre.

Le correspondant de La Tribune, en congé sabbatique pour la durée de la campagne, invite de nouveaux candidats conseillers à se faire connaître et à s’impliquer. «Il faut changer la culture politique à Lac-Mégantic. Il faut amorcer un virage aussi quant à l’attitude envers les promoteurs qui ont des projets valables que nous devons faciliter, au lieu de leur mettre du bois dans les roues. Il faut asseoir le développement de Lac-Mégantic sur de nouvelles bases, sur des valeurs de coopération et de collaboration, de bon jugement et d’efficacité pour que la prospérité économique, avec des résultats probants, résulte de cette opportunité électorale, en cette fin de 2017.»

Pour l’instant, Ronald Martel a pour principale adversaire la conseillère Julie Morin, la seule membre du conseil municipal actuel en poste depuis 2015 qui a annoncé son intention d’être à nouveau sur les rangs, mais cette fois en visant la mairie. L’ex-conseiller Richard Michaud, qui a siégé de 1997 à 2002 puis de 2009 à 2015 sous l’administration Roy Laroche, ainsi que l’ex-conseillère Johanne Vachon, elle aussi sous l’administration Roy Laroche, ont déjà annoncé leur retour en politique active. Ce que Ronald Martel reproche aux «anciens»? «Ils perpétueraient des prises de positions qui se sont avérées stériles dans le passé», expose-t-il. Des flèches à l’administration actuelle: «Nous n’avons pas besoin de continuer dans le manque de transparence et de dynamisme municipal de l’actuel conseil.».

Et que propose-t-il? «Il faut donner un coup de barre majeur vers le bon jugement, le courage, l’honnêteté, la transparence, la concertation régionale et l’efficacité, pour revenir à la santé sociale, le dynamisme collectif et la fierté méganticoise.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage