Guignolée
L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Non-assistance à personne en danger?
23/11/2017
0 commentaire (s)

Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)


Archives      


Jean St-Pierre et Anie Maheux ont fondé Vision citoyen Mégantic pour être bien présent lors du prochain rendez-vous électoral à Lac-Mégantic.
Le parti Vision citoyen Mégantic dans la course
Rémi Tremblay  ( 25/9/2017 )

Le mystère planait depuis des semaines. Les jeux sont maintenant faits. Le premier parti municipal à voir le jour dans l’histoire centenaire de Lac-Mégantic a été autorisé au bureau du Directeur général des élections du Québec, le 9 septembre. Son nom, Vision citoyen Mégantic. Ses deux cofondateurs Jean St-Pierre et Anie Maheux mettront la table lors du congrès appelé pour le 1er octobre, dans un lieu encore indéterminé, pour toute la MRC!

«Nous avons constaté le manque d’avancement au niveau de la reconstruction de la Ville. Les membres du conseil municipal sont des individus qui ne se connaissent pas avant d’entrer en poste, des individus qui n’ont pas de point de vue commun, plutôt des points de vue différents sur des projets fondamentaux», dit avoir constaté Anie Maheux. La femme de 38 ans a bien l’intention de plonger en politique et de se porter candidate dans le district Fatima au nom de son parti.

Son complice, Jean St-Pierre, dresse un portrait désolant sur l’action politique après la tragédie. «Ça ne marche pas. Ça ne va pas bien. On est à la même place qu’on était il y a quatre ans. Et une des raisons majeures qui font que les choses ont peu avancé, c’est qu’il n’y a pas d’homogénéité au niveau du conseil. Depuis deux ans. On assiste à des visions différentes, des chicanes, des prises de bec. Notre approche à nous, c’est de créer une équipe d’hommes et de femmes qui vont partager une vision commune, des valeurs communes et le goût de travailler ensemble pour réaliser cette vision.»

Est-ce que Jean St-Pierre est un candidat potentiel à la mairie? La réponse est ambiguë. Peut-être, dit-il. Maire, conseiller, ou chauffeur, lance-t-il à la blague. Ce qu’il souhaite, ce n’est pas tant un titre, une fonction municipale que les guides d’un parti afin que les choses bougent!

«Ça fait quatre ans qu’on consulte, on en est maintenant à l’étape d’agir. Mais l’augmentation des taxes n’est pas une option», dit-il. Anie Maheux ajoute : «Il y a beaucoup de projets super intéressants déjà en place, des projets qu’il faut faire avancer, sans nécessairement faire payer encore la facture aux citoyens.» D’où l’importance que les projets soient autosuffisants. «Si on met un projet en route, il faut qu’il finisse par s’auto-suffire et devenir rentable pour notre ville.»

Jean St-Pierre insiste sur le congrès du 1er octobre, un forum d’idées ouvert aux citoyens de l’ensemble de la MRC, mais où seulement les citoyens de Lac-Mégantic pourront déterminer la composition de l’équipe qui les représentera aux élections municipales. «Plusieurs personnes ont déjà signifié leur intérêt à y venir. On veut aller chercher le plus de gens possible, afin de faire la meilleure sélection et former une vraie équipe municipale pour donner à notre ville la place qui lui revient», avance la candidate dans Fatima.
C’est elle qui a dessiné le logo du parti qu’elle décrit ainsi : «Il représente les montagnes de notre région, en relation avec le bleu du ciel et du lac, et une petite repousse qui signifie la renaissance, la vision de notre citoyen et l’avenir de notre population.»

Un parti à la vision régionale, insiste encore Jean St-Pierre. «Dans notre vision de Mégantic, les gens de la MRC ont droit de parole. Déjà, des gens de Frontenac, Nantes et Lambton ont dit qu’ils allaient être là. Pour nous, l’opinion de quelqu’un se trouvant après le poste de police a autant d’importance que celle de quelqu’un d’avant le poste de police. Toute notre approche de développement économique va se faire avec la Société de développement économique du Granit. Il n’y a pas de place pour de la compétition inter-municipalité. Il faut que notre action soit coordonnée et qu’on se mette ensemble. C’est contre-productif de se voler les industries entre municipalités.»

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage