L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
19 septembre
Bingo 19 septembre
Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir ?
28/6/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir?
27/6/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Une foule de jeunes a envahi les plateaux de jeux de la promenade Papineau, vendredi, avant de céder la place aux activités plus familiales, le vendredi soir, le samedi et le dimanche. (Photo Pierre Lebeau)
Mégantuque: réussite deux jours sur trois!
Rémi Tremblay  ( 2/3/2018 )

Autorisé par le nouveau conseil de ville à fermer la promenade Papineau à la circulation automobile pour les trois jours de sa programmation, le carnaval d’hiver Mégantuque se montre satisfait de la réponse de la population, du moins les deux premiers jours, vendredi et samedi.

Sans avoir pu évaluer l’importance de la foule sur le site, l’organisation reconnaît que les conditions météo qui prévalaient dimanche, avec du grésil, ont eu une incidence directe sur la faible participation au dernier jour des festivités.

Vendredi, le carnaval scolaire a permis à 500 élèves des écoles Sacré-Cœur, Notre-Dame-de-Fatima et de la Source à Nantes de profiter des jeux gonflables et des différents plateaux d’activités. Pour la journée de samedi, sous une température propice aux sorties familiales, une foule nombreuse a bien répondu aux attentes.

L’organisation pourra tracer un premier bilan de l’événement, après avoir pris le pouls des commerçants de la promenade Papineau. «On va se requestionner sur la journée du vendredi, relève déjà le directeur général du Lac en fête, Nicolas Charrier. C’est la deuxième année qu’on a un samedi super et un dimanche plutôt moche.»

En 2017, l’événement s’inscrivait dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, avec beaucoup d’animation et d’ambiance dans le stationnement du Centre sportif Mégantic. Cette année-là, malgré un plus grand nombre d’activités, dont un tournoi de hockey suivi avec intérêt, de forts vents avaient forcé les organisateurs à remballer les installations plusieurs heures avant la fermeture officielle.

L’idée d’écourter Mégantuque sur deux jours n’est pas nouvelle. Même la date de la tenue du carnaval a déjà fait l’objet d’un sondage populaire. L’édition 2018 du carnaval d’hiver, la 6e sous la formule Mégantuque, a profité d’un budget d’un peu plus d’une vingtaine de milliers de dollars, mais sans le soutien technique, pour une première fois, des employés de la Ville.

Ironie du sort, le seul petit pépin technique est survenu vendredi avant-midi, au moment où des prises de branchement électrique extérieur, alimentant les génératrices utilisées pour gonfler les modules de jeux, ont soudainement lâché. L’organisation était incapable d’entrer en contact avec du personnel de soutien, occupé à entendre en conférence de presse, au Centre sportif Mégantic, le président d’Hydro-Québec Distribution venu annoncer l’installation d’un miniréseau électrique du futur dans le périmètre du centre-ville en reconstruction.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage