L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Rendez-vous sous le signe de la tendresse
3/7/2018
0 commentaire (s)

Relais pour la vie: avenir incertain
28/6/2018
0 commentaire (s)

Le déséquilibre
21/6/2018
0 commentaire (s)

Vos taxes au travail?
21/6/2018
0 commentaire (s)

Cause animale, la situation est alarmante!
7/6/2018
0 commentaire (s)


Archives      


La voie ferrée sortira du centre-ville de Lac-Mégantic mais pas question pour les gouvernements supérieurs d'en modifier le tracé.
Voie de contournement: Québec et Ottawa refusent de modifier le tracé
Rémi Tremblay  ( 5/7/2018 )

La préfet de la MRC du Granit a reçu, par courrier électronique durant la fin de semaine, la lettre de réponse suite à sa résolution du 20 juin dernier proposant certains accommodements par les municipalités de Frontenac et de Nantes quant au tracé de la voie de contournement ferroviaire. Les ministres des Transports Marc Garneau et André Fortin signent conjointement un document de réponse dans lequel des motifs de sécurité et de coûts sont donnés afin de justifier une fin de non-recevoir aux demandes présentées.

«Les maires des municipalités de Frontenac, Lac-Mégantic et Nantes ont toujours travaillé ensemble pour trouver des solutions qui affecteraient le moins possible leurs citoyens. Une fois de plus, tous ont gardé espoir d’avoir le meilleur tracé possible pour faire de ce projet un projet concerté», a déclaré la préfet Marielle Fecteau.

Les maires auront l’occasion de discuter de la suite à donner à cette missive à l’occasion de leur prochaine séance du conseil des maires prévue le 11 juillet.

Dans leur résolution du 20 juin, les maires demandaient aux premiers ministres Justin Trudeau et Philippe Couillard de considérer les demandes d’accommodements proposées par les municipalités de Frontenac et de Nantes quant au tracé de la future voie de contournement ferroviaire.

«Il est évident qu’un projet d’une telle ampleur ne peut se faire sans heurts, mais il apparaît essentiel, puisque la porte a été ouverte, d’appuyer nos municipalités qui travaillent à trouver des solutions pour obtenir un plus large consensus et favoriser, comme l’a si bien dit le ministre Garneau, une reconstruction sociale», déclarait alors la préfet.

Le 11 mai dernier, lors de l’annonce officielle du feu vert au projet de voie de contournement ferroviaire, pour un coût estimé à 115 millions de dollars, tant le premier ministre du Québec que le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, avaient démontré de l’ouverture quant à des modifications permettant une meilleure acceptabilité auprès des citoyens touchés par le tracé. Suite à un travail de collaboration, les municipalités de Frontenac, Lac-Mégantic et Nantes avaient proposé certaines modifications au tracé, ce que la MRC du Granit avait appuyé.

Certains citoyens des trois municipalités ont exprimé leur mécontentement en rapport au tracé proposé par la firme Aecom, soulignant entre autres le fait que les impacts négatifs seraient moins nombreux en longeant par le nord la voie de contournement routière existante, plutôt que par le sud, et en utilisant, à Frontenac, les lignes de division des lots, plutôt que de couper les terres.

Luc Berthold à l’écoute

Comme il en avait exprimé l’intention en mai, le député conservateur de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, a commencé, vendredi dernier, ses rencontres d’information avec les maires de Frontenac et de Nantes. Le premier à se mettre à table, le maire de Frontenac, Gaby Gendron. Suivra, ce vendredi, le maire de Nantes, Jacques Breton. «Je m’informe où se situe leur conseil municipal dans le dossier et je les assure que je vais travailler avec eux pour diminuer les impacts sur leurs citoyens et au niveau des compensations que les citoyens concernés vont pouvoir toucher.

En cette semaine de commémoration, tout laisse croire que les récriminations des élus seront mises en veilleuse afin de laisser tout l’espace public aux activités soulignant le cinquième anniversaire de la tragédie ferroviaire qui a fait 47 victimes.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage