L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Rendez-vous sous le signe de la tendresse
3/7/2018
0 commentaire (s)

Relais pour la vie: avenir incertain
28/6/2018
0 commentaire (s)

Le déséquilibre
21/6/2018
0 commentaire (s)

Vos taxes au travail?
21/6/2018
0 commentaire (s)

Cause animale, la situation est alarmante!
7/6/2018
0 commentaire (s)


Archives      


Denis Bolduc, entouré de celles qui prennent sa relève chez Bolduc Chaussures, Julie Cloutier et Mélissa Laplante.
Bolduc Chaussures: la continuité dans la relève!
Rémi Tremblay  ( 6/7/2018 )

Jour de célébrations chez Chaussures Bolduc, mardi. Le propriétaire Denis Bolduc, fidèle au poste depuis plus de 40 ans, a remis les destinées de son commerce entre de nouvelles mains. Julie Cloutier, sa conjointe, et Mélissa Laplante prennent la relève avec l’acquisition en parts égales de la totalité des actions. Jusqu’à récemment collègues de travail au bureau municipal de Lac-Drolet, les deux promotrices vont mener Bolduc Chaussures vers son 70e anniversaire de fondation, en 2019.

Se définissant comme «un gars de service à la clientèle», Denis Bolduc ne prend pas la direction de la maison pour autant, encore moins celle de la cuisine! En plus de son titre de mentor, il partagera à la fois son expérience et ses connaissances en demeurant dans l’équipe comme conseiller aux ventes, à raison d’une vingtaine d’heures par semaine. «Dans ce magasin, 26% du chiffre d’affaires provient de la clientèle de l’extérieur de la MRC, dont 18% de gens qui demeurent dans la région de Montréal. Et j’ai développé depuis quelques années le marché de St-Georges de Beauce. Je suis encore très attaché à ma clientèle», a précisé l’ex-proprio, devenu simple employé.

La continuité de l’entreprise familiale fondée par son père cordonnier, Rosaire, en 1949, est bien assurée. Comment se sent-il ? «Je me sens très bien. J’ai confiance à la relève», a-t-il lancé devant les partenaires économiques, les membres de sa famille et de son équipe invités à un 5 à 7.

Pour la réalisation de leur projet d’acquisition, Julie Cloutier et Mélissa Laplante ont bénéficié d’aides financières sous forme de prêts, du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation via le Fonds d’aide à l’économie de Lac-Mégantic, de la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) via le Fonds à la relève et de la Société de développement économique du Granit, avec le Fonds d’investissement local – volet relève.

«J’ai déjà entendu parler de bottines, matin, midi et soir, mais jamais j’aurais pensé me lancer dans une si belle aventure», a partagé Julie Cloutier. Sa partenaire d’affaires, Mélissa Laplante, rayonne dans son nouveau travail. En janvier 2014, elle s’était inscrite au cours de Lancement d’une entreprise. «Je savais qu’un jour le bon moment arriverait. Julie et moi on se complète super bien!»

Un grand changement à entrevoir, sans doute d’ici la fin de l’été, celui du virage numérique, «plus précisément la vente en ligne transactionnelle, un incontournable pour les détaillants québécois», notent les deux propriétaires.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     1 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vos commentaires
Métayer roger (2018-07-06 à 16:48)
Félicitations aux nouvelles propriétaire, au plaisir de se voir bientôt...Roger pompier Longueuil...



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage