L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
18 octobre
Bingo
Il est temps d'agir!
9/10/2018
0 commentaire (s)

Magnola en mémoire
4/10/2018
0 commentaire (s)

Des questions toujours sans réponse
1/10/2018
0 commentaire (s)

Message aux amis Solidaires
27/9/2018
0 commentaire (s)


Archives      


La mise en place de clôtures autour du bâtiment est prévue au cours du mois.
Vers la démolition du 4790 rue Dollard
Claudia Collard  ( 1/10/2018 )

L’avis de détérioration émis à l’entreprise Point Financière Canada Inc., propriétaire du 4790 rue Dollard, étant demeuré lettre morte, la Ville de Lac-Mégantic entame maintenant des démarches en vue d’obtenir une ordonnance de la Cour supérieure visant la démolition de ce bâtiment insalubre et la remise en étant des lieux.

L’avocat Daniel Larochelle a été mandaté à cet effet, pour un montant n’excédant pas 10 000$. Une fois l’ordonnance obtenue, la Ville et la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) procéderont à la mise en place de clôtures pour sécuriser les pourtours du bâtiment jouxtant la propriété de la CSHC, qui abritent les locaux de l’école Sacré-Cœur et du Centre d’éducation aux adultes en plus des bureaux administratifs.

Bien qu’il s’agisse d’une responsabilité qui incombe à la Ville, la mairesse Julie Morin transmet que le dossier est mené en collaboration avec la Commission scolaire. «Parce que la Ville et la CSHC ont de bonnes relations et que la sécurité des enfants est importante, la commission scolaire souhaite apporter sa contribution mais rien en terme de coûts n’a encore été établi.»

Laissé à l’abandon depuis quelques années, le bâtiment ayant auparavant abrité le Couvent Notre-Dame, la garderie Coco-Soleil et Maison familiale rurale est dans un état lamentable et sa structure pourrait être atteinte. «L’état d’avancement des moisissures est considérable, l’endroit a été squatté et vandalisé, tous les fils de cuivre ont été volés… Il n’y a plus rien à faire», assure Julie Morin.
Compte tenu de ce potentiel de dangerosité, la démolition est prévue au terme de la présente année scolaire, une fois les autorisations nécessaires obtenues.

Des avis écrits ont été transmis à de nombreuses reprises à Point Financière par la Ville, indiquant les travaux à effectuer pour rendre le bâtiment conforme. C’est après l’inspection des lieux, qu’un avis de détérioration a été publié au registre foncier, indiquant aux propriétaires qu’ils étaient tenus de démolir le bâtiment.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage