L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Une foule de souvenirs
16/11/2018
0 commentaire (s)

Avez-vous signé le Pacte?
15/11/2018
0 commentaire (s)

Youpi! c’est ma semaine
8/11/2018
0 commentaire (s)

Un sombre héritage pour le Canada
26/10/2018
0 commentaire (s)

Lettre ouverte au Premier ministre
25/10/2018
0 commentaire (s)


Archives      


(Photo Claude Rouillard)
L'Hôtel Lambton détruit par un incendie
Rémi Tremblay  ( 16/10/2018 )

Un incendie d’origine encore inconnue a complètement détruit l’Hôtel Lambton, situé au 184 Principale, à Lambton, dans la nuit de lundi à mardi, le 16 octobre.

Les membres du Service des incendies de Lambton étaient déjà affairés à répondre à des appels pour des arbres tombés sur des fils électriques, en raison des fortes rafales de vent, notamment sur le chemin Guertin et à Stornoway, lorsque l’alerte a été donnée aux environs de 1h30 par un chambreur, réveillé par le son d’un détecteur de fumée. Incapable de rejoindre le rez-de-chaussée, l’homme serait sorti par le patio pour courir se réfugier chez un voisin.

«À notre arrivée, l’embrasement était total au 2e étage», explique le directeur du service, Michel Fillion. En raison du risque de propagation des flammes aux bâtiments voisins, celui-ci a fait rapidement appel aux brigades des municipalités voisines de Saint-Romain, Saint-Sébastien, La Guadeloupe et Saint-Évariste et même de Courcelles.

«Je me suis réveillé vers 1h30 et, de ma maison, je voyais de la fumée au-dessus de l’hôtel. Il ventait fort», raconte Claude Rouillard, un résidant voisin de quelques pâtés de maisons.

À la demande des pompiers, Hydro-Québec a procédé au délestage complet du réseau électrique dans le secteur. La grande majorité des résidences a été rebranchée environ deux heures plus tard.
Pendant que leurs collègues procédaient à l’évacuation des résidences voisines, dont une abritant des personnes âgées semi-autonomes, les pompiers s’attaquaient au brasier. Le noyau principal de l’immeuble daterait de 1900. Des agrandissements successifs ont été ajoutés par les anciens propriétaires.

«Le bâtiment était aux trois quarts vide», souligne le directeur Michel Fillion. Mercredi, la cause exacte de l’incendie n’avait toujours pas été identifiée. L’enquête n’a pas été transférée à la Sûreté du Québec, aucun indice laissant croire à un geste volontaire ou criminel.

Au bureau municipal de Lamb-ton, le bâtiment incendié était inscrit à 191 700$ en valeur foncière.

(Vidéo fourni par Yvan Rouillard)


   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage