L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Une foule de souvenirs
16/11/2018
0 commentaire (s)

Avez-vous signé le Pacte?
15/11/2018
0 commentaire (s)

Youpi! c’est ma semaine
8/11/2018
0 commentaire (s)

Un sombre héritage pour le Canada
26/10/2018
0 commentaire (s)

Lettre ouverte au Premier ministre
25/10/2018
0 commentaire (s)


Archives      


Des élèves participants au projet de Forêt comestible, en compagnie de représentants de la polyvalente Montignac et d’entités partenaires du projet, soit 100 degrés, Fondation Desjardins, Arbres Canada, Fedex, Fondation des Transporteurs par Autobus, Autobus Vausco, Fondation Monique Fitzback, Centre de Formation le Granit, Financement Agricole Canada et Béton Léo Barolet.
Une forêt comestible pousse à Montignac
Claudia Collard  ( 8/11/2018 )

Une forêt comestible en milieu scolaire. Avec des pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers et vivaces qu’il sera possible de consommer. Un lieu où règne la permaculture, favorisant la venue d’insectes pollinisateurs et limitant la présence de bestioles ravageuses. Lundi marquait la concrétisation de la première étape du projet, dont les résultats perdureront au fil du temps.

C’est sur le site du jardin «communauterre» de la polyvalente Montignac qu’a été aménagée cette forêt particulière, une idée que l’enseignant Étienne Breton a proposée à ses élèves de 4e secondaire en février dernier. Plus d’une cinquantaine d’entre eux ont répondu présents, mettant tête et bras au service de l’aménagement. Des amis sont même venus en renfort pour creuser le sol, étendre la terre et le gravier et participer à la plantation de 140 arbres et arbustes fruitiers. Un travail débuté au printemps dernier, parfois lorsque le mercure atteignait les 35 degrés.

«C’est un projet fait par et pour les élèves. On a travaillé fort pour en arriver à ce résultat concret et durable, dont nous sommes fiers cette année mais dont nous serons aussi fiers dans cinq, dix ans… C’est un projet qui va bien vieillir, j’en suis sûr!», partage Étienne Breton. Il précise que cette forêt comestible est autonome à 100% en eau et en électricité.

«On est contents du déploiement du projet. Pour nous, c’est important de transmettre aux élèves des valeurs en lien avec l’engagement communautaire, la consommation responsable et les saines habitudes de vie», communique la directrice de la polyvalente Montignac, Maryse Talbot.

En plus de l’apport précieux des élèves et l’aval incontournable de la direction, le projet de Forêt comestible a pu être réalisé grâce au soutien de partenaires, qui ont contribué en fournitures et en argent à la concrétisation de cette initiative, dont les investissements totalisent 15 000$. Parmi ceux-ci, l’organisme Arbres Canada, dont la mission est de planter des arbres partout à travers tout le pays. «Vous pouvez être fiers de ce que vous avez accompli! Je trouve ça fabuleux que les jeunes s’impliquent», transmet Marc Boilard, conseiller communautaire de l’organisme à but non lucratif.

L’entretien de la Forêt comestible sera assuré par des élèves durant la période scolaire et des organismes du milieu prendront le relais en période estivale.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage