L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)

Parce que les Méganticois méritent plus...
3/11/2017
1 commentaire (s)


Archives      


Vers 1910
Un bâtiment témoin d’un passé glorieux
Claudia Collard  ( 17/9/2009 )

Un avis de motion a été donné le 8 septembre en vue de l’adoption d’un règlement sur la citation à titre de monument historique de l’ancienne Eastern Township Bank, sise au 5299 de la rue Frontenac, actuellement propriété de Clément Rancourt. Une étude patrimoniale réalisée pour le compte de la ville de Lac-Mégantic révèle qu’en plus de sa qualité architecturale, le bâtiment demeure le témoin méconnu d’une institution autrefois florissante.

L’étude réalisée par la consultante en patrimoine Agathe Chiasson-Leblanc révèle que la construction de ce bâtiment, qui figure parmi les plus anciens de la ville, se situe entre 1890 et 1898. À cette époque, l’essentiel de l’ornementation se résumait à une corniche à consoles dans le couronnement, à des planches cornières et à des appuis de fenêtre en bois. Cette construction est de type vernaculaire, ce qui signifie qu’elles est l’œuvre de charpentiers ou d’entrepreneurs plutôt que d’un architecte.

C’est à partir de 1910 que la Eastern Township Bank (locataire ailleurs au centre-ville depuis 1904) prend possession du bâtiment, lui conférant du même coup un caractère prestigieux et monumental propre à une institution bancaire florissante. «Les transformations effectuées consistent en l’ajout d’un portique à colonnes devant les grandes vitrines du rez-de-chaussée, de pilastres entre les fenêtres du premier étage et de frontons au-dessus des cinq fenêtres du deuxième étage, qui étaient au nombre de quatre auparavant. Sur le mur latéral donnant sur la rue Thibodeau, plusieurs grandes fenêtres ont été aménagées au rez-de-chaussée, puis coiffées de frontons. Un petit balcon a aussi été installé à l’étage», détaille Mme Chiasson-Leblanc dans son étude. Elle indique que cette ordonnance harmonieuse et symétrique s’inscrit dans la tradition de l’architecture de la Renaissance italienne, qui s’inspire elle-même de l’architecture de l’Antiquité grecque et romaine.

La Banque de Commerce, qui occupe l’édifice à partir de 1912, ferme ses portes en 1935, une répercussion de la Crise. Dès lors, ses locaux servent à des fins résidentielles et commerciales. On peut apprendre dans l’étude patrimoniale que la propriété appartenait à l’agent d’assurances J. Alfred Fillion de 1949 à 1966, passant ensuite aux mains de son fils Camilien. Une partie des lieux a notamment été louée par l’Unité sanitaire de Lac-Mégantic puis par un CLSC. Depuis 1986, le bâtiment qui abritait jusqu’à récemment le Centre musical Le Bazar appartient à Clément Rancourt.

Ce dernier considère positive l’éventuelle citation de son bâtiment à titre de monument historique. «Je vais d’ailleurs repeindre les murs extérieurs de leur couleur d’origine et redresser le balcon, dont l’affaissement affecte aussi la corniche», transmet M. Rancourt, pleinement conscient du cachet particulier de l’édifice. Il n’a donc nullement l’intention de s’opposer au projet initié par la Ville. Toute personne intéressée par la citation pourra faire ses représentations auprès du Comité consultatif d’urbanisme lors d’une séance de consultation publique qui aura lieu le mercredi 14 octobre à 19h00, à la salle de conférence Orion de l’hôtel de ville.

Parmi les motifs de cette citation, le fait que l’ancienne Eastern Township Bank constitue un témoin important de la période de développement et de prospérité économique qu’a connu Lac-Mégantic peu après sa fondation officielle et qu’elle ait conservé plusieurs ouverture d’origine et la plupart de ses ornements. Le statut de monument historique permettrait au propriétaire du 5299 rue Frontenac d’être admissible à des programmes des différents paliers de gouvernement.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage