L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)

Facile comme commentaire!
16/10/2019
1 commentaire (s)

Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir ?
28/6/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Le spectacle de Roch Voisine, présenté dans le cadre du Festival Saint-Zénon-de-Piopolis, a fait salle comble, attirant 437 personnes dans l’église paroissiale.
Le charme de Roch Voisine opère toujours
Claudia Collard  ( 2/10/2019 )

Salle comble à l’église de Piopolis pour accueillir Roch Voisine. Une présence qui s’est révélée à la hauteur des attentes, l’auteur-compositeur-interprète ne ménageant ni charme ni talent pour transporter son auditoire dans un univers où l’ici et l’ailleurs se côtoient dans la plus parfaite harmonie.

La formule intimiste se prêtait bien à cet entretien privilégié avec cet artiste que la chanson Hélène a propulsé dans les plus hautes sphères du show business. Une pièce déjà vieille de 30 ans qu’il a interprétée pour démarrer la soirée. «C’est fait», a-t-il laissé tomber au terme de la dernière note, déclenchant des rires dans la salle. «J’ai pas vraiment voulu me débarrasser de cette chanson là en premier… pas vraiment… un petit peu», a-t-il pris soin de préciser, réchauffant la salle pour de bon.

Certes, le public présent le soir du 22 septembre était vraisemblablement conquis à l’avance. Certes, il faut avouer que Roch Voisine n’a rien perdu de son indéniable beauté, même que celle-ci a pris du tonus avec les années. Il n’en demeure pas moins que c’est avec aisance, classe et chaleureuse proximité qu’il a partagé ses coups de cœur, en plus de quelques-uns de ses classiques, parfois revisités.

Ses chansons d’amour ont transporté le public à Paris (La Promesse) et Rome (My lady mio segreto) mais aussi dans la belle province (Montréal-Québec), toujours dans une sonorité réglée au quart de tour, à l’image du professionnalisme de l’artiste. Le beau Roch a fait cadeau de valeurs sûres, dont Laisse-la rêver, La berceuse du petit diable, Kissing rain, Oochigeas et Avant de partir, cette dernière étant complètement transformée, offrant une redécouverte de ce grand succès.

Crooner naturel, Roch Voisine a propulsé la séduction au sommet avec Smile (popularisée par Nat King Cole en 1954), un extrait du spectacle Forever Gentleman, où il a partagé la scène avec Corneille et Garou.

Le spectacle Roch acoustique rendait aussi hommage à des auteurs qu’admire le chanteur, donnant lieu à d’émouvantes reprises comme Heart of gold de Neil Young, Perce les nuages de Patrick Norman, J’veux pas vieillir de Boom Desjardins, et de sa chanson Les amants, dont les paroles ont été écrites par Manuel Tadros.

Pour cette formule intimiste, Roch Voisine s’est résolument fait plaisir. Un plaisir 437 fois partagé et dont le souvenir ne manquera pas de perdurer. Surtout avec I’ll always be there en rappel…

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage