L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)

Facile comme commentaire!
16/10/2019
1 commentaire (s)

Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Le candidat indépendant Jean Paradis souhaiterait tisser de meilleurs liens entre les trois MRC de la circonscription de Mégantic-L’Érable.
De grandes ambitions pour le candidat indépendant
Rémi Tremblay  ( 5/10/2019 )

Seul candidat indépendant dans Mégantic-L’Érable, Jean Paradis ne lésine pas sur les moyens pour se faire valoir dans les trois MRC de sa circonscription, parsemées d’affiches. Mardi, à cinq jours du scrutin du 21 octobre, il a dévoilé son programme électoral à Lac-Mégantic, Thetford Mines et Plessisville.

Qualifiant de «cruciale» la valeur d’un député indépendant à la Chambre des communes, il a annoncé son intention, s’il est élu, de collaborer avec le gouvernement qui sera en place, «contrairement à Yves-François Blanchet du Bloc.» Jean Paradis se fait le champion des liens à tisser non seulement entre les trois MRC de la circonscription, mais aussi avec le Maine, en souhaitant ouvrir le dialogue entre la Beauce, Mégantic-L’Érable et les communautés frontalières du Maine.

Pour mieux favoriser les économies de proximité, il dit souhaiter «asseoir les bonnes personnes autour des bonnes tables pour qu’elles se parlent.» Des échanges qu’ils voient au-delà des idées. «Il n’y a rien de mal pour un gars de Lac-Mégantic à déménager à Thetford et pour un gars de Thetford à déménager à Lac-Mégantic.» Une mobilité qui pourrait, selon lui, solutionner le problème de pénurie de main-d’œuvre.

«Le Maine, c’est chez nous, n’hésite-t-il pas à lancer. Je m’engage à regarder les intérêts socio-économiques de Beauce et de Mégantic-L’Érable pour enrichir les liens privilégiés avec nos voisins du Maine.»

Quant à ses adversaires, une seule mention à l’endroit du candidat conservateur. «Luc Berthold a été un bon député, pour un rôle de député standard.» Il s’engage à faire mieux, si les électeurs lui en donnent la chance.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage