L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)

Facile comme commentaire!
16/10/2019
1 commentaire (s)

Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Les quatre tomes de la série de Sylvain Bouffard sont disponibles chez Amazon.com.
Un quatrième tome pour L'assaut du mal
Claudia Collard  ( 21/10/2019 )

Sylvain Bouffard vient de compléter le quatrième tome de sa série L’assaut du mal, expérience qui lui permet d’assouvir sa passion pour l’écriture, partager son intérêt pour le fantastique et mettre à profit son expérience militaire. L’auteur originaire de Stornoway, à l’emploi des Forces armées, écrit par pur divertissement, le sien et celui de ses lecteurs.

Depuis 2013, il a écrit les romans Sadman le sorcier, Le chevalier de Dieu, La bête et Alicia. Son cinquième tome, le dernier de la série, qui bouclera cette guerre entre le bien et le mal, en est déjà à l’étape de correction. Jusqu’à maintenant, les trois premiers tomes, disponibles chez Amazon.com, se sont écoulés à quelque 1500 exemplaires, pour le plus grand plaisir du principal intéressé.

«Je suis vraiment content du résultat et j’ai de bons commentaires. Plusieurs me disent avoir lu mon livre en 2-3 jours parce qu’ils n’étaient plus capables d’arrêter. Qu’ils ont l’impression d’avoir vu un film. Pour moi, c’est le meilleur des compliments parce que c’est exactement ce que je voulais transmettre», partage ce père de deux enfants, qui écrit le soir une fois tous les membres de sa famille endormis.

Dans le premier tome L’Assaut du mal, on se retrouve dans une petite ville isolée ravagée par une horde de morts-vivants, où deux inconnus tentent d’échapper à un étrange groupe d’hommes armés. Dans le second, les survivants partent en mission contre Sadman et son armée infernale. «Le tome 3 se déroule trois ans plus tard alors que le groupe d’intervention tactique anti-démon du Vatican, les Protecteurs, doit affronter une effroyable bande de vampires sévissant à Londres», décrit Sylvain Bouffard.

Le tome 4 campe notamment le personnage de Max, qui a gagné en puissance à force d’avoir eu raison de nombreux démons, possédant un nouveau don de clairvoyance. «Il a une vision d’une adolescente emprisonnée et va enquêter là-dessus pour essayer de découvrir c’est qui et ce qu’elle veut. Peu à peu, on apprendra la vérité sur ce personnage, une vérité qui va chambouler le monde», résume l’auteur. «Et, dans le tome 5 à venir, j’ai un personnage qui est un simple soldat mais qui va jouer un rôle très important», annonce-t-il.

Pour Sylvain Bouffard, écrire est un véritable plaisir. «Je m’amuse comme un petit fou! Je pense à la réaction des gens lorsqu’ils vont lire tel ou tel passage… Mes livres sont conçus pour faire rêver, sortir de la vie quotidienne. Quand le lecteur embarque, il oublie ses petits problèmes le temps de quelques pages. Ce n’est ni une analyse psychologique, ni la défense d’une cause politique. C’est du divertissement pur et dur. Ma série soulève aussi des questionnements spirituels sur la vie après la mort, mais toujours de façon caricaturale.»

Si sa passion pour l’écriture est manifeste, ceux qui le côtoient dans les Forces armées ou au sein de sa brigade de pompiers volontaires ont peine à croire qu’il est l’auteur de romans. «Je n’ai pas du tout le profil du gars qui écrit!», partage en riant celui qui est venu au monde avec un don particulier pour l’imagination. «Je crée des personnages dans lesquels les lecteurs peuvent se retrouver. Mes héros sont des gens ordinaires qui sortent du lot pour accomplir l’extraordinaire. Je me sers aussi de mon imagination au travail, lorsque je montre des scénarios réalistes pour les entraînements militaires», partage celui qui occupe la fonction d’instructeur au sein de la Défense nationale.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage