L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
19 décembre
Bingo 19 décembre
Lettre à mon ministre de l'Éducation
5/12/2019
0 commentaire (s)

Voie de contournement: une erreur!
2/12/2019
0 commentaire (s)

Plus jamais Mégantic!
27/11/2019
0 commentaire (s)

Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Au centre, Jean-Simon Nadeau, employé qui a animé la visite guidée des installations de Coup de pouce Mégantic, entouré des propriétaires Hélène Picard et Marie-Hélène Gagné.
Une mobilisation porteuse d'inclusion
Claudia Collard  ( 30/10/2019 )

Le projet école-entreprise-communauté permet à des élèves de la polyvalente Montignac ayant des besoins particuliers de vivre chez Coup de pouce Mégantic une expérience de stage contribuant au développement de leur plein potentiel. Le cadre de travail, personnalisé en fonction des capacités de chacun, favorise les apprentissages et contribue du même coup à leur inclusion sociale.

L’an dernier, une douzaine d’élèves de la polyvalente Montignac ont fréquenté le plateau de stage chez Coup de pouce, une entreprise spécialisée dans la sous-traitance manufacturière. L’expérience s’est révélée une réussite sans équivoque, le taux de placement et de retour à l’école se chiffrant à 100%. «Un solide travail d’équipe était en action, où chacun apportait son expertise pour accompagner sur mesure chaque jeune en cheminement pour son développement optimal», rapporte Marie-Hèlène Gagné, qui partage la propriété de Coup de pouce Mégantic avec Hélène Picard.

Afin d’assurer le maintien du programme de stage, un comité composé de partenaires du milieu a été formé, mobilisation comptant sur l’apport de la SDEG et de la SADC en plus de la polyvalente Montignac et de Coup de Pouce Mégantic. «Nous avons déposé un projet auprès de nos députés pour mieux supporter notre école auprès des jeunes en apprentissages. Nous avons été informés par nos dirigeants politiques que nous ne pouvions avoir de réponse de leur part avant décembre. Le comité a alors décidé de faire appel à la communauté pour ne pas laisser tomber les jeunes, le temps de laisser nos députés traiter ce dossier auprès des ministres», relate Mme Gagné. Un montant de 20 000$ a ainsi été amassé, argent qui servira à accompagner les apprenants dans leur progression, par le développement de gabarits adaptés et d’autres outils nécessaires à l’accompagnement des élèves, âgés de 15 à 21 ans.

Pour Hélène Picard, cette collaboration école-entreprise-communauté «vient combler un vide de services en offrant aux jeunes en difficultés d’apprentissage un univers pour apprendre autrement.» De son côté, la directrice générale de la polyvalente Montignac, Maryse Talbot, témoigne de l’importance du projet, «qui prépare les élèves à la vraie vie, les outille et les aide à prendre conscience en leurs capacités. Ici ils apprennent le travail avec des gens qui les appuient à chacune des étapes, contribuant au développement de leur confiance, leur potentiel et leurs aptitudes en employabilité, pour qu’à la fin de ce chemin, ils puissent avoir accès à un emploi.»

Des élèves, issus principalement du programme de formation préparatoire au travail (FPT), ont ainsi l’opportunité de vivre deux journées de stage par semaine chez Coup de pouce tout au long de l’année scolaire. «On met nos forces en commun. Au niveau de l’entreprise, on dispose de toute logistique industrielle, des tâches à accomplir. Nous, on fournit l’accompagnement d’un enseignant et d’un éducateur spécialisé pour morceler les tâches, afin qu’elles soient adaptées aux capacités de chaque élève. Il y a aussi un bureau sur place, à la disposition des intervenants qui soutiennent ces jeunes dans leurs défis personnels», fait valoir Mme Talbot.

Bref, tout est mis en place pour favoriser le développement global de la clientèle visée, d’autant plus que les différents contrats confiés à Coup de pouce Mégantic permettent aux stagiaires d’explorer un large éventail de tâches manufacturières. Un filet de sécurité pour cette clientèle mais aussi un apport important pour la société, surtout dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Présents à la conférence de presse du 17 octobre, le député de Mégantic François Jacques et Stéphane Brown, attaché politique du député Beauce-Nord (Luc Provençal), ont salué le projet et confirmé leur appui. D’ici l’attribution d’une aide provinciale, la réalisation des stages est rendue possible grâce à la contribution de la Fondation Fontaine, le Groupe Excellence et Guy Dallaire Chevrolet, Panolite, Multipièces Lac-Mégantic, la Fromagerie La Chaudière, la SDEG et la firme comptable JMLD.


   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage