L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
19 décembre
Bingo 19 décembre
Lettre à mon ministre de l'Éducation
5/12/2019
0 commentaire (s)

Voie de contournement: une erreur!
2/12/2019
0 commentaire (s)

Plus jamais Mégantic!
27/11/2019
0 commentaire (s)

Ces bâtisseurs du filet social
23/10/2019
0 commentaire (s)

La sécurité ferroviaire: un cri du coeur
17/10/2019
0 commentaire (s)


Archives      


La Central Maine & Québec serait à vendre. (Photo Pierre Lebeau)
La CMQR était déjà à vendre au moment des audiences
Rémi Tremblay  ( 6/11/2019 )

Le printemps dernier, au moins deux mois avant la tenue des audiences publiques du BAPE sur le projet de voie de contournement ferroviaire, le groupe d’investissements Fortress Transportation and Infrastructure Investors, avait déjà inscrit dans son plan de match la vente du réseau de la Central Maine & Quebec Railway.

Dans un document interne de la compagnie, facilement repérable sur un moteur de recherche, les analystes financiers y relatent les bonnes performances de l’entreprise ferroviaire, qui a bien démarré l’année 2019. «Nous avons signé un nouvel accord de transport qui va permettre d’ajouter 6000 wagons supplémentaires. Nous avons entrepris le processus d’exploration de la vente de la CMQR et nous sommes confiants que CMQR va produire un excédent brut ajusté de 10 millions $.»

On y lit que les producteurs et transporteurs canadiens se sont préparés dès 2018 pour revenir au transport par train du pétrole brut et que l’industrie ferroviaire est en marché d’acquérir de nouveaux wagons et de négocier des créneaux ferroviaires avec le CN et le CP.

Or, le CP a construit la voie ferrée liant Montréal à St-Jean au Nouveau-Brunswick et c’est le CP qui avait le contrat de transport du pétrole brut du Dakota-du-Nord vers la raffinerie Irving, quand il a affrété la Montreal Maine & Atlantic, pour terminer le trajet entre Montréal et le client, au Nouveau-Brunswick.
Ayant toujours nié toute responsabilité dans cet événement, le CP est la seule entité encore poursuivie devant la Cour supérieure par le gouvernement du Québec, le recours collectif et les compagnies d’assurances en lien avec la tragédie.

Advenant que le Canadien Pacifique achète la CMQR ce serait à elle que le gouvernement fédéral attribuerait les sommes prévues pour la construction de la voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic. Ce qui amène cette question: est-ce que les engagements pris par CMQR devant le BAPE d’une plus grande ouverture envers les communautés locales pour le partage d’informations concernant la préparation de plans d’urgence en cas d’accidents seraient respectés par un nouvel acquéreur?

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage