L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir ?
28/6/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir?
27/6/2019
0 commentaire (s)


  ARCHIVES

Archives      


La mairesse Julie Morin en compagnie du promoteur Mathieu Mault. (Photo Pierre Lebeau)

Un Microtel de 72 chambres au centre-ville
Rémi Tremblay  ( 16/7/2019 )

Si tout se déroule comme prévu, un hôtel de 70 ou 72 chambres dressé sur trois étages et implanté sur la rue Frontenac, à l’angle Thibodeau, sous la bannière Microtel, devrait commencer à accueillir ses premiers clients à l’été 2020. Un investissement de 9 millions de dollars, confirmé le 5 juillet par le promoteur Mathieu Mault, président d’Activar inc. «On est en pleine phase conceptuelle et à finaliser les plans et devis avec les architectes. Si jamais on vient à bout de favoriser une construction modulaire, on serait en mesure d’ouvrir les portes l’été prochain»

L’acte de vente du terrain a déjà été signé. «Nos hôtels se ressemblent beaucoup, admet le promoteur, mais ici, on est sensible au fait que la construction se fera en plein centre-ville, très près du trottoir et c’est d’ailleurs pourquoi on est en train de faire un redesign complet. On va mettre les bouchées doubles!»

L’hôtel doit également comprendre une salle de conférence et un centre d’entraînement. Autre particularité distinctive, l’hôtel sera raccordé au futur microréseau électrique qui sera construit par Hydro-Québec. Il deviendra le premier hôtel du Québec à bénéficier d’une telle technologie.

En conférence de presse, Mathieu Mault a souligné l’appui reçu du conseil municipal de Lac-Mégantic, de la SADC, de la SDEG et du bureau du député François Jacques. «Des incitatifs, des prêts sans intérêt, ce sont des choses qui font la différence et qui donnent le goût d’investir ici. En plus, je crois en cette région. Je suis complètement fier et charmé d’être ici», a-t-il dit, après avoir souligné que l’idée lui avait été partagée par le promoteur méganticois Pierre Bédard. «Depuis environ deux ou trois ans, il m’appelle en me répétant: il faut un hôtel, il faut un hôtel.» Mathieu Mault vient de construire un hôtel à Val d’Or. Ici, il s’est laissé charmer. «Quand on fait un projet, il faut qu’il soit viable, mais il y a aussi tous les éléments de la force derrière les gens qui s’impliquent.» La bannière Microtel fait partie de la chaine Wyndham, réputée à travers le monde.

Le projet génèrera des retombées économiques importantes pour la région, reconnaît la mairesse Julie Morin. «Aujourd’hui est un grand pas pour notre communauté. Nous sommes heureux de constater que les nouveaux incitatifs financiers mis en place, de même que l’accompagnement offert par le Bureau de reconstruction, la Ville et nos partenaires du milieu ont fait une différence. Nous sommes convaincus que ce projet, tout comme celui d’une clinique d’optométrie, en face, auront des impacts sociaux et économiques majeurs. Nous croyons que d’autres promoteurs voudront se joindre à ce mouvement pour construire un centre-ville vivant, habité et animé», a-t-elle exprimé.

En mai dernier, la Ville avait annoncé une série de nouvelles mesures et d’incitatifs, pouvant aller jusqu’à 12% de la valeur foncière du projet, afin de donner un nouvel souffle à la reconstruction. À cela s’ajoutent un crédit de taxes de cinq ans pour les bâtiments LEED ou Novovlimat, une somme de 30 000$ remis aux promoteurs, en plus d’une aide financière équivalant à 75% de la valeur du terrain, pour les projets représentant des investissements supérieurs à 4 millions $.

Les élus municipaux ont choisi d’annoncer la bonne nouvelle le 5 juillet, soit la veille des commémorations, afin de démontrer que le centre-ville prend vie.

«Lac-Mégantic a fait le choix de rebondir et de reconstruire en mieux un milieu de vie animé et habité. Comme ville Cittaslow depuis 2017, les valeurs de développement durable et le bien-vivre dominent. «La ville, a-t-elle rappelé, offre un environnement où tous les services de base sont présents et les commerces à proximité. Les acteurs du milieu souhaitent développer des projets innovants, générateurs d’activités économiques et humaines. En misant sur les énergies renouvelables, Lac-Mégantic devient l’endroit idéal pour la mise en place, entre autres, du premier microréseau électrique au Québec.»

La part financière de la Ville dans le projet sera connue au moment de la première pelletée de terre.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     1 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vos commentaires
Mario Pouliot (2019-07-16 à 22:33)
Quelle intelligence! Quel extraordinaire vision du développement économique local! Quel sens inouï de la planification stratégique concernant l'implantation d'un nouveau cœur au centre d'une ville qui ne s'en remet toujours pas de s'en remettre. La tragédie du 6 juillet 2013 a provoqué plein de problèmes dont, dans l'empressement et l'urgence de la reconstruction, la confusion dans le développement d'un espace où tout est à refaire, en y pensant avant et non après. On transplante un salon de beauté sur le plus beau terrain disponible pour un hôtel attrayant puis on place cet hôtel sur un terrain où on pouvait construire n'importe quoi, y compris un salon de beauté.

Je l'avais écrit dans un commentaire antérieur; si on met un salon de beauté sur le plus beau terrain du centre-ville, où érigera-t-on les hôtels, les terrasses de bar et de restaurants? Dans le centre-ville, là où on devra crier pour s'entendre et où on devra rester alertes pour éviter qu'une voiture passe à quelques pouces de notre table et où, en s'étirant le bras, le passager du véhicule qui nous frôle pourra aisément saisir une ou deux de nos consommations? Quand allons-nous réaliser que notre plus bel attrait touristique, notre beau lac, doit être entouré d'espaces accessibles aux touristes et à nous-mêmes?



 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage