L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections provinciales 2012
>  Archives
Caserne: un pensez-y bien!
22/6/2017
1 commentaire (s)

Vous nous laissez tomber?
22/6/2017
0 commentaire (s)

Mémoire remis au BAPE
15/6/2017
0 commentaire (s)

Au sujet du Relais pour la vie
8/6/2017
0 commentaire (s)

Un gros merci!
8/6/2017
0 commentaire (s)


  PAROLES AUX LECTEURS

Archives   


Vous nous laissez tomber? ( 22/6/2017 )

La question se pose: allez-vous fermer la maternelle de notre école de Woburn? Allez-vous cautionner l’injustice qui veille à l’aube de la prochaine rentrée scolaire? Si le nombre d’enfants était le réel problème, nous comprendrions. Si cela permettait de véritables économies, nous serions plus disposés. Mais devant les faits, la situation est doublement choquante.

Nous avons sollicité votre appui depuis l’annonce d’une éventuelle fermeture. Nous vous remercions du temps que vous avez consacré dans le dossier. Toutefois, nous avons reçu des réponses qui vous déresponsabilisent.

D’abord, nous devions faire nos devoirs, très bien! Faire valoir notre école, parfait! C’est ce que le conseil d’établissement fait dans chaque article écrit dans le P’tit Journal de Woburn. Mais ce n’est pas le manque de promotion le problème. Une demande de dérogation de secteur menace sérieusement le maintien de notre maternelle. Comme réponse, vous vous êtes cachés derrière la loi de l’instruction publique. Les parents ont le droit de choisir leur école si cela n’occasionne pas de dépassement d’élèves dans la classe d’accueil. Cependant, si cela prive d’autres parents d’avoir des services d’éducation préscolaire à leur école, vous ne pouvez pas intervenir. À notre avis, le droit d’une personne s’arrête lorsque celui de l’autre commence. Nous jugeons que le droit des parents à inscrire leur enfant à l’école qui répond le mieux à leur préférence ne devrait pas révoquer celui des parents qui s’attendent à obtenir des services dans leur milieu.

Finalement, le comble de l’injustice dans ce dossier est que vous accordez le droit à des parents d’utiliser leur adresse secondaire comme lieux de résidence. Sachant que leur demande de dérogation serait refusée, ces parents ont pris les grands moyens de s’assurer d’une place malgré le dépassement d’élèves que cela occasionnerait dans la classe d’accueil. Après le questionnement d’un parent sur le sujet, vous nous avez bien fait comprendre que tout est conforme et que le dossier est clos. En fin de compte, les personnes concernées par cette pratique sont directement impliquées dans votre organisation, comme employée et comme élue. C’est là que le bât blesse.

Nous étions convaincus que la commission scolaire considérait comme une priorité la répartition équitable des ressources. Nous avions confiance en votre rôle d’assurer à tous les élèves, de tous les milieux, d’avoir accès à la même qualité de service. En cette vague de transparence des élus de la fonction publique, nous vous réitérons notre demande. Allez-vous nous laisser tomber?

Isabelle Cameron
Un futur parent à l’école des Monts Blancs de Woburn




   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vous nous laissez tomber?  ( 22/6/2017 )
Caserne: un pensez-y bien!  ( 22/6/2017 )
Mémoire remis au BAPE  ( 15/6/2017 )
Un gros merci!  ( 8/6/2017 )
Bravo Montignac!  ( 1/6/2017 )






 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage