L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections provinciales 2012
>  Archives
Caserne: un pensez-y bien!
22/6/2017
1 commentaire (s)

Vous nous laissez tomber?
22/6/2017
0 commentaire (s)

Mémoire remis au BAPE
15/6/2017
0 commentaire (s)

Au sujet du Relais pour la vie
8/6/2017
0 commentaire (s)

Un gros merci!
8/6/2017
0 commentaire (s)


  PAROLES AUX LECTEURS

Archives   


Avant de commettre l'irréparable ( 16/3/2017 )

J’ai participé aux consultations de «Réinventer la ville» et il n’a jamais été question de mettre une caserne à cet endroit. Ce terrain est situé près de l’endroit où a débuté le déraillement de 2013, donc à haut risque en cas d’un autre déraillement. Ce terrain, occupé pendant plus de cent ans par la cour de triage, donc hautement contaminé, nécessitera beaucoup d’extras en décontamination.

Une caserne au centre-ville est une activité bruyante, dérangeante pour toute la population environnante, pour les commerces et l’industrie touristique. Une zone entourée de rues étranglées par des plates-bandes et aux intersections compliquées. Une zone restreinte qui manquera d’espace pour des agrandissements éventuels.

Une grande partie des sorties des pompiers est destinée aux interventions hors ville et dans le parc industriel. Donc, le terrain le plus avantageux se trouve sur la voie de contournement, entre le 11e rang et l’ancien site de Produits Atlantique. Les camions sont déjà sur une voie rapide, avec plein de choix pour intervenir en ville.

Imaginons un peu une situation d’alerte. Les pompiers se précipitent vers la caserne, de ça et là en ville, et repartent en trombe avec les camions incendie. Au centre-ville, le risque d’accident est plus grand.
La population est restée marquée par la catastrophe de 2013 et n’a donc pas besoin de toute cette activité d’urgence à chaque semaine. Pourquoi ne pas éviter de réactiver ce traumatisme, semaine après semaine?

Si j’ai signé le registre, c’est pour que notre conseil refasse ses devoirs, un devoir d’abord d’information puis un devoir de consultation. Transparence oblige. Je n’avais rien contre l’emprunt, mais contre le site choisi.

Gilles Fluet

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     1 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vos commentaires
Josée Therrien (2017-03-17 à 12:38)
Il ne faudrait pas perdre de vue qu'une caserne PEUT avoir sa place prêt d'un centre-ville. Une caserne est un monument dans une ville et je crois sincèrement que d'aller la "cacher" dans le parc industriel serait vraiment dommage. La caserne à sa place au cœur d'une ville, il faut simplement prendre le temps d'écouter les différentes idées et d'en faire une analyse. Il ne faut pas non plus négliger le fait que si tout se construit à l'extérieur du centre-ville, que va-t-il rester pour l'habiter...!?!? Pour ce qui est du bruit, quelqu'un qui va demeurer près d'un centre-ville est supposé être conscient que c'est un endroit plus bruyant et que si il veut le silence absolu, il doit se diriger d'avantage vers des cartiers résidentiels ou la campagne. Voilà !! je n'ai pas LA meilleure solution, mais je tenais tout de même à en faire part.

Vous nous laissez tomber?  ( 22/6/2017 )
Caserne: un pensez-y bien!  ( 22/6/2017 )
Mémoire remis au BAPE  ( 15/6/2017 )
Un gros merci!  ( 8/6/2017 )
Bravo Montignac!  ( 1/6/2017 )






 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage