L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Réaction au projet «Un parc, un lac»
19/10/2017
0 commentaire (s)


  PAROLES AUX LECTEURS

Archives   


Croissance de la population: entre rêve et réalité ( 12/10/2017 )

Depuis des années, les Méganticois débattent la direction à prendre pour développer leur ville et faire face à un défi majeur, la stagnation de la population. Relativement éloignée mais dans un environnement enchanteur, Lac-Mégantic peine à attirer de nouveaux résidents et entreprises d’envergure, ce qui limite notre capacité collective à nous payer les services municipaux que désire la collectivité.

Les élus des différentes administrations ont fait de leur mieux pour attirer de nouveaux résidents et entreprises, mais force est d’admettre que généralement parlant, ce but n’a pas été atteint. La plupart de ces initiatives avaient un trait en commun: il fallait procéder à des dépenses importantes pour obtenir une ville attrayante, qui allait naturellement attirer de nouveaux venus. Nul besoin d’énumérer ces initiatives; prises séparément, chacune avait sa justification et un certain soutien de la population. Mais aujourd’hui, nous nous retrouvons dans une situation où la somme de toutes ces initiatives bien intentionnées a fait de Lac-Mégantic une ville très endettée, où les coûts des services par habitant sont très élevés. Pourtant, la croissance de la population n’est pas au rendez-vous!

Depuis des années, nous sommes invités à rêver. Rêver à un avenir radieux, à une ville qui est «la plus grande des petites villes», où il n’y a pas de limite à l’imagination, à la créativité, à la modernité. On rêve à l’avenir et on redouble d’ardeur avec la même recette où la dépense ne semble pas être un problème – rêvons et dépensons, et nous allons ainsi attirer de nouveaux citoyens et entreprises. Mais le rêve se heurte à la réalité, et dans le cas de Lac-Mégantic, elle est brutale.

L’étude indépendante « Palmarès des municipalités, édition 2016 », du Centre sur la productivité et la prospérité des Hautes Études Commerciales de Montréal nous apprend certains faits :
-La Ville de Lac-Mégantic, parmi les villes comptant entre 5000 et 10 000 habitants, est la deuxième la plus endettée sur 79 municipalités comparables, avec une dette quatre fois plus grande que la moyenne du groupe.
-Les dépenses municipales totales par habitant sont les plus élevées du groupe, soit trois fois plus élevées que la moyenne.
-Son taux global de taxation est de 55 % plus élevé que la moyenne, faisant de Lac-Mégantic la sixième municipalité la plus taxée au Québec parmi les municipalités comparables.

Peu importe les circonstances atténuantes qui peuvent expliquer certaines données de l’étude, la tendance est lourde: Lac Mégantic est parmi les municipalités les plus endettées et qui dépensent le plus par citoyen dans tout le Québec. Vous pouvez consulter cette étude au http://cpp.hec.ca/palmares2016/

Alors, au-delà de l’image, quels sont la réalité et le message que lance Lac-Mégantic aux familles, aux commerces et aux entreprises d’envergure qui voudraient s’établir chez nous?

De toute évidence, le taux de taxation municipale est un des facteurs clés considérés par toute personne raisonnable qui souhaite choisir une localité où s’établir. Et à cet égard, nous sommes malheureusement une des municipalités les moins attrayantes du Québec. Combien de millions faudra-t-il encore dépenser avant de réaliser qu’une ville attrayante doit aussi l’être sur le plan de la taxation municipale?

De nouveau invités à rêver pour développer notre ville, ne devrions-nous pas plutôt regarder la réalité en face et nous demander si l’endettement et les dépenses municipales, au lieu d’être la solution, ne sont pas plutôt le problème? Ne serait-il pas le temps d’essayer une autre recette?

Petr Smetanka

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Et les citoyens là-dedans?  ( 21/9/2017 )
Le parc, ce havre de paix  ( 21/9/2017 )






 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage