L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Bilan d'une première campagne
16/11/2017
0 commentaire (s)

Et pourquoi pas une longue plage?
7/11/2017
1 commentaire (s)

Recherche de transparence, d'abord les faits!
3/11/2017
0 commentaire (s)

Parce que les Méganticois méritent plus...
3/11/2017
1 commentaire (s)


  PAROLES AUX LECTEURS

Archives   


Situation «catastrophique» appréhendée! ( 2/11/2017 )

Nous nous questionnons grandement sur la possibilités que les candidates, à la mairie Julie Morin et à la préfecture Marielle Fecteau, remportent toutes les deux leurs élections et soient élues aux postes qu’elles convoitent, le 5 novembre.

Est-ce que la situation ne deviendrait pas vite intenable, sur le plan de l’éthique, dans les rapports que ces deux personnes (Julie Morin étant la belle-fille de Marielle Fecteau) devraient entretenir entre elles, dans les affaires de Lac-Mégantic et de la MRC du Granit?

Nous sommes convaincus que tôt ou tard l’une ou l’autre sera bâillonnée et confrontée à l’obligation de céder son siège à la table des maires, pour cause de conflit d’intérêt. Ce ne sera pas l’idéal pour aucune de ces deux personnes. Et ce serait une nouvelle catastrophe pour la population de Lac-Mégantic et de toute la MRC du Granit.

Nous devons voter en conséquence pour d’autres candidats, le 5 novembre.

Ronald Martel
Candidat à la mairie
Thérèse Lachance
Françoise Turcotte

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     4 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

Vos commentaires
Steeve Forgues (2017-11-03 à 12:13)
Bien dit Dominique Bilodeau. En fait, repassez tous les articles de M. Martel depuis 4 ans et vous verrez combien de ceux-ci étaient positifs à l'égard de Lac-Mégantic.... pas bcp...

Steeve Forgues (2017-11-03 à 12:13)
Bien dit Dominique Bilodeau. En fait, repassez tous les articles de M. Martel depuis 4 ans et vous verrez combien de ceux-ci étaient positifs à l'égard de Lac-Mégantic.... pas bcp...

Dominique Bilodeau (2017-11-03 à 11:37)
Le manque d’éthique d’un journaliste.
NB : C’est à titre personnel que je me permet de souligner un état et de me porter à la défense d’une organisation apolitique qui est chère à mon cœur.
Vous connaissez tous la Maison La Cinquième Saison : une jeune maison de soins palliatifs qui a fait la différence dans la vie de plus de 200 personnes depuis son ouverture. Malgré que notre mission peut sembler plus intense, nous avons apporté dans la région du Granit des activités positives et rassembleuses. Que ce soit à l’occasion du Festival des Bateaux-dragons qui rassemble des milliers de personnes à la Baie des Sables chaque année dans une ambiance de fête et de saine camaraderie, ou lors de notre soirée bénéfice ou rire, communauté et générosité ont fait bon ménage, la Maison a su stimuler la fibre familiale et heureuse qui caractérise notre belle région.
Cependant, vous pourrez remarquer que le journaliste de la Tribune, Ronald Martel, qui doit couvrir la région Méganticoise, n’a couvert aucun de ces événements. Employé brièvement par la Maison en 2013, ce journaliste n’a fait écho d’aucun de nos événements positifs et rassembleurs qui amassent des sommes impressionnantes pour notre région, reflet indéniable de la générosité débordante de notre communauté. Ses textes diffusaient plutôt une image sombre et déprimante de Lac-Mégantic. Comment croire le contraire lorsque l’on habite ‘’en dehors’’ et que les textes diffusés dans la Tribune et jusque dans la Presse négligent volontairement la mention de tout positivisme?
Nos appels à la Tribune nous ont mis face à un fait : M. Martel refuse de couvrir les événements de la Maison. Il y aurait-il place à croire que M. Martel tente volontairement de nuire à la Maison La Cinquième Saison en refusant catégoriquement de couvrir quelconque événement relié à cette maison de soins palliatifs, OBNL, qui tente de faire la différence pour des gens à la fin de leur vie et les proches qui les accompagnent?
Et pourtant, le guide de déontologie de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec mentionne clairement que :
‘’Les journalistes servent l’intérêt public et non des intérêts personnels ou particuliers. Ils ont le devoir de publier ce qui est d’intérêt public. (…) Ils ne peuvent pas dénoncer les conflits d’intérêts chez les autres et les accepter dans leur propre cas.’’
Il m’est donc apparu comme un manquement déontologique et éthique ‘’catastrophique’’ (pour reprendre ses propres mots) que M. Martel publie une simili-dénonciation laissant croire que deux femmes se connaissant ne sauraient faire la part des choses. M. Martel a démontré clairement dans les dernières années son propre manque de déontologie et d’éthique journalistique face à notre organisation, comment agirait-il en tant que maire s’il avait à traiter des dossiers qui le brusquent dans sa personne? Saurait il agir l’esprit clair? Les 3 dernières années me permettent d’en douter fortement.
Dominique Bilodeau


Blais Valérie (2017-11-04 à 09:03)
Je crois vraiment qu il y a un catastrophique manque de confiance en soi pour faire ce genre de campagne! Moi le 29 octobre j ai opté positivisme et travail d équipe en respectant son prochain! Je suis daccors avec vous Mme Bilodeau!






 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage